Tout ce qu'il faut savoir avant de visiter un bien

Voici la liste des 9 éléments à surveiller lors de la première visite d'un bien à acheter, afin de ne pas être déçu par votre futur chez-vous !

Les transports et le quartier

Vous avez repéré une annonce qui semble vous convenir, mais attention quelques éléments sont à prendre en compte avant de passer à la visite en elle-même. Commençons par la question des transports. Si vous disposez d’une voiture, ou si vous envisagez de vous en procurer une, cherchez les parkings proches, les endroits où il vous sera possible de vous garer. Le stationnement est-il payant ou gratuit ? Est-il aisé, même en soirée ? Si vous possédez un vélo ou une mobylette, il peut être avisé de voir s’il y a des endroits où laisser votre deux-roues en sécurité. A la campagne, attention à l’état des routes et à l’accessibilité des voies rapides.

Dans les grandes villes, il est important de se renseigner sur les différentes dessertes du logement visité : la proximité avec une station de tram, de métro, de RER, d’une gare, d’une ligne de bus. Autant d’éléments à prendre en compte si le bien est éloigné de votre lieu de travail. Un logement relativement proche en distance, mais très mal desservi ou sur une route à très forte affluence peut vite devenir un cadeau piégé.

La question du quartier est également centrale. A Paris, vivre à Grenelle ou à Belleville n’a strictement rien à voir tant les alentours sont différents. Pour se rendre compte du niveau sonore ou de l’affluence moyenne, l’idéal est de se balader à différents moments de la journée, en semaine et le weekend, afin de constater de la fréquentation et de l’ambiance de la zone. En outre, il est nécessaire de faire un tour du quartier et du pâté de maison pour découvrir les commerces, la boulangerie, le supermarché, le boucher, la pharmacie, le tabac, etc. Est-il possible d’y aller à pied ? Si vous avez des enfants ou que vous envisagez d’en avoir, étudiez la proximité des écoles et leur réputation. Observez également où sont les parcs, squares et terrains de jeux. Bref, un petit tour est requis pour découvrir si les commodités sont à proximité et s’ils vous conviennent.

Une fois dans l'immeuble

Le tour du quartier a été fait, vous êtes sûr de vous : il vous plaît et vous convient. Passons à l’immeuble ou à la maison. Prêtez attention à l’extérieur, l’architecture, la peinture de l’extérieur, l’état de l’édifice. S’il s’agit d’un immeuble en copropriété, un petit coup d’œil aux parties communes s’impose. Les boîtes aux lettres sont-elles neuves, propres ? Le hall doit-il être repeint ? Dans quel état sont l’escalier et l’ascenseur ? Enfin, regardez l’état des murs extérieurs et de la cour intérieur, si l’immeuble en dispose. Tout cela importe si vous cherchez à louer le logement convoité, mais surtout si vous cherchez à l’acquérir !

Si le hall est délabré, tout comme les boîtes aux lettres, il est possible que des travaux soient prévus d’ici peu, et cela pourrait vous coûter quelques deniers. Dans une copropriété, demandez le compte-rendu des précédentes assemblées générales. Vous saurez ainsi quels sont les travaux en cours ou à prévoir. Par ailleurs, vous connaîtrez les vices naturels de l’immeuble, comme les infiltrations. Cet élément est normalement adjoint au dossier, mais n’hésitez pas à le demander en cas de doute.

Il semble évident que pour une femme enceinte, une famille avec des enfants en bas âge ou des retraités, un appartement situé au septième étage sans ascenseur n’est pas une bonne idée. S’il y en a un, d’ailleurs, jetez-y un coup d’œil ! Est-il bien entretenu, avec des portes qui ferment bien ? Suffisamment grand ? Un local à poussettes peut être de bon augure si vous avez ou souhaitez avoir des enfants. En revanche, si ce n’est pas le cas, que vous voulez un endroit calme et que le local est plein à craquer, cela peut être un assez mauvais signe. Un local à vélo, ainsi que la présence ou non de caves, peuvent également être un petit plus pour faire pencher la balance en la faveur d’un logement ou d’un autre.

Un peu de sécurité !

Le sentiment de sécurité est important, surtout si vous vivez seul ou avec des enfants en bas âge. Pour éviter les cambriolages et autres mauvaises surprises, vérifiez en amont quelques petits éléments en pénétrant pour la première fois dans le hall de votre immeuble. Combien de portes séparent la rue de votre futur « home sweet home » ? L’interphone fonctionne-t-il ?

Idem pour la porte d’entrée, premier contact avec le logement. Testez la sonnette, demandez à ouvrir vous-même la porte pour vérifier qu’il n’y a aucun problème avec la serrure. N’oubliez pas de l’examiner avec attention, afin de vous assurer elle est bien résistante. Faut-il un code, une clef, un badge ? Les portes ferment-elles bien ? Sont-elles de bonne qualité ? Notez qu’une porte vétuste entraînera des coûts importants si vous optez pour une porte blindée. La sécurité est essentielle, soyez donc sûr que vous vous sentirez à l’aise, sans risque d’intrusion extérieure.

Un autre aspect primordial de la sécurité : l’ascenseur. Si l’appartement est au sixième ou au septième étage, il est essentiel que vous vous sentiez en sûreté à l’intérieur de celui-ci ! Sachant qu’en avril dernier, seulement 58 % des ascenseurs étaient parfaitement aux normes, il pourrait être avisé de vérifier que le vôtre le soit également. Sur ce point, assurez-vous que l’ascenseur respecte les délais de mise aux normes de la loi SAE (Sécurité des ascenseurs existants). Celle-ci prévoit en effet deux batteries de travaux, dont la prochaine est pour le 13 juillet 2013, la seconde étant à l’horizon 2018.

La première impression n'est pas toujours la meilleure

Tout est fait, il ne vous reste plus qu’à entrer dans l’appartement – ou la maison – et découvrir l’intérieur. On dit souvent que la première impression est la bonne. Ce n’est pas forcément vrai en immobilier, où il est fort recommandé de ne pas s’y fier, et même de passer outre pour faire attention aux détails. D’ailleurs, n’hésitez pas à demander une deuxième visite quelques jours plus tard si cela est possible, afin d’être fixé à 100 %, et d’éviter de mauvaises surprises une fois le bail ou l’acte de vente signé ! Faites un premier tour du logement en observant la superficie et la forme des pièces. Pour mesurer en quelques secondes la taille d’une pièce ou d’un mur, pourquoi ne pas se munir d’un mètre laser par exemple ?

Passez dans la salle de bains, la cuisine, les toilettes en jetant un premier coup d’œil. Il ne faut pas s’arrêter à des impressions futiles, surtout si vous achetez. Si le carrelage ou la couleur de la moquette ne vous plaît pas, il sera toujours temps de faire des travaux par la suite. Essayez d’imaginer vos affaires dans les pièces vides, et demandez-vous si vous vous verriez vraiment vivre ici. Le coup de cœur, c’est bien, mais il ne faut pas s’arrêter à cela et rester très vigilant pour toutes les étapes encore à venir…

Quel mode de chauffage ?

D’après l’Institut national de la consommation (INC), le budget moyen consacré au chauffage était de 150 euros par mois pour un ménage français en 2010, soit 1 300 euros à l’année. Cela fait partie des dépenses les plus courantes, auxquelles on ne pense pas forcément en déménageant, mais qui peuvent se révéler particulièrement handicapante une fois la facture dans la boîte aux lettres. Donc pour éviter toute mauvaise surprise, renseignez-vous sur le type de chauffage du bien. Si on est en immeuble et que le chauffage est commun et inclus dans les charges, c’est du tout bon !

En général, le chauffage se fait par gaz naturel ou par électricité. Chauffage à bois, solaire ou au fuel, cela peut avoir des effets importants sur vos dépenses énergétiques, donc demandez à l’intéressé, afin de savoir lequel est le plus adapté. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients, à vous de décider. Notons de plus qu’il est primordial de vérifier que les fenêtres s’ouvrent et se referment bien, afin d’éviter toute perte d’énergie. Pour un achat ou une location, un Diagnostic de performance énergétique (DPE) doit obligatoirement vous être fourni, ce qui vous permet en un coup d’œil d’estimer la consommation en kWh/m² annuelle du bien. Bonne nouvelle si le logement dispose du label BBC ou HQE, cela signifie qu’il est bien isolé et que les factures de chauffage et d’électricité ne devraient pas être trop élevées. Notons d’ailleurs que dans le neuf, la norme BBC sera obligatoire dès le 1er janvier 2013 (RT 2012).

L'état général du logement

Tous ces éléments sont à consigner soigneusement dans l’état des lieux par la suite, mais il est nécessaire d’estimer l’état de l’appartement ou de la maison. Là encore, il incombe à chacun d’établir ses priorités. Si certains préfèrent le confort d’un logement neuf ou remis à neuf, dans lequel il n’est pas nécessaire de faire des travaux, d’autres privilégient des biens moins chers, en moins bon état, donc à retaper entièrement. Quel que soit votre cas, faites tout de même attention à certains éléments qui pourraient compliquer la tâche.

Les fenêtres et les portes, notamment, doivent toutes être vérifiées. Regardez l’intérieur des placards, les murs et les plafonds, pour vous assurer qu’il n’y a pas trop d’humidité. Attention également aux volets ou stores, qui pourraient vous coûter chers s’ils sont en mauvais état. Tournez les robinets, pour voir s’ils marchent bien et s’il n’y a pas de fuite. Un dégât des eaux est la dernière chose que vous souhaitez pour fêter votre emménagement ! Dans une maison, observez les toitures, dont une éventuelle réparation pourrait elle aussi jouer les trouble-fêtes.

Quelques détails d'importance

Si vous cherchez à louer un meublé, il est d’autant plus important d’être certain que les meubles sont dans un bon état et que l’on ne vous reprochera pas par la suite leur dégradation ! Jetez de plus un coup d’œil aux rangements, encore une fois selon vos envies et votre mode de vie. Vous avez des enfants ou vous avez besoin de beaucoup de place pour ranger vos affaires ? De grands placards, des espaces vastes ou même un dressing pourraient être idéaux pour vous permettre d’entreposer tous vos effets personnels. Il serait dommage de vivre dans un endroit où le manque de place et de possibilités de rangements est un problème quotidien.

Autre élément à considérer : l’orientation des pièces. Pour le salon et/ou la salle de séjour, on conseille généralement des fenêtres placées vers le sud, afin de capter le plus de lumière possible. Pour les chambres, le sud-est est l’idéal, elles profitent ainsi du soleil le matin tout en demeurant fraîches dans l’après-midi. En revanche, les endroits tels que le garage, la buanderie ou les pièces dédiées au rangement peuvent être sans problème orientées nord, elles n’ont pas forcément besoin d’être très chaudes ou particulièrement lumineuses.

L'état des câbles

Lors d’une visite, on n’y pense pas forcément, et pourtant, cela est indispensable : il faut impérativement regarder les prises électriques ! Il doit y en avoir suffisamment, et elles doivent être bien placées, notamment dans la cuisine, où vous les prendrez très rapidement d’assaut entre la cuisinière, le lave-vaisselle et le frigidaire ! Les problèmes de câblerie coûtent cher, vérifiez donc que tout vous convient ! Un petit coup d’œil également aux prises arrivée/sortie d’eau, pour voir où seront situées vos machines électroménagers et si tout est à votre meilleur convenance.

Idem pour les prises téléphone, ou celles de l’antenne pour la télévision. Normalement, tout devrait être aux normes, mais mieux vaut jouer la prudence ! Enfin, autre élément important : sortez votre téléphone portable dans plusieurs pièces et vérifiez que vous captez bien. Si vous êtes totalement accro à votre smartphone ou que vous en avez absolument besoin pour le travail, un problème majeur de réseau pourrait être un souci au quotidien.

La question du prix

Normalement, si vous visitez, c’est que le prix vous convient, que ce soit un prix d’achat ou de loyer. Renseignez-vous néanmoins sur les charges et taxes liées au logement et à la ville, ou même sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre. A l’heure où de nombreux biens sont largement surévalués, n’hésitez pas à négocier si la somme demandée vous semble démesurée.

Dans le cadre d'un achat, si d’importants travaux sont à prévoir dans le bâtiment, vous pouvez certainement négocier une petite ristourne. Quoi qu’il en soit, vous ne disposez de toutes les cartes qu’une fois cette première visite passée. Si l'état du marché le permet, prenez ensuite quelques jours pour réfléchir, et si vous êtes toujours tenté, demandez une deuxième visite. Et si cette seconde balade vous convient, place à l’état des lieux et aux contrats !

INFOS UTILES

Simulez votre projet

Simulez votre projet

Calculez à l’avance le coût de votre projet immobilier (prêt, frais de notaire, ...)

Simulateurs
Ouvrez un compte bancaire

Ouvrez un compte bancaire

Rencontrez les conseillers financiers de Monte Paschi Banque

En savoir plus!
Financez votre achat

Financez votre achat

Contactez nos experts pour une étude personnalisée de vos besoins

En savoir plus!

Gagnez du temps!

Faites-nous confiance et votre projet immobilier se transformera en réalité

Newsletter

Recevez gratuitement les nouvelles offres publiées sur Francia Facile!
Top